Bilan de l'année passée et enseignements qu'il convient d'en tirer.

  • Quel magnifique titre à rallonge en guise d' introduction.
  • Avouez que vous adorez ça, le bla-bla, le futile, l' inutile, le mec qui se répand dans son blog.
  • Mais ceci n'est pas une tentative pour faire remonter mes stats.
    • Les stats ? Elles étaient ... holala ... au moins à ça il y a trois mois.
    • Crise financière ? Dégoût de Vim ? Sectateurs Emacs au travail de sape efficace ? Toujours est-il que les stats ont plus que chutées.


Ca bugge, c'est sûr!

  • Le module stats du blog Gandi étant à peu près aussi digne de confiance que les résultats d'une élection dans une république bananière, j'ai commencé par incriminer celui-ci.
  • C'est décidé, je passe à la roll's : Google Analytics !
  • Après installation de la chose, deux constatations:
    • Wahh qu'est-ce que c'est précis !
    • Tiens... les chiffres sont pratiquement les mêmes que ceux des stats pourries de Gandi.


L'analytique, c'est chic.

  • Les stats fournies par Google sont d'une précision confondante et terrifiante.
  • Pour tout dire, c'est tout juste si on n'a pas la marque du slip du visiteur.
  • Vous disposez bien sûr d'un droit d'accès et de rectification de vos données chez Google et muhahahaaa! Pardon excusez-moi, c'est nerveux.
  • Toujours est-il que les statistiques sont tellement détaillées que j'envisage de débarquer à l'improviste chez mon visiteur fidèle, une bouteille de champagne et quelques biscuits de Reims à la main.
  • Le seul problème, c'est qu'il faut que le javascript soit activé sur le navigateur du visiteur. Alors soyez sympas, faites pas comme moi, et activez l'exécution des scripts !


La voila, la triste vérité.

  • En vérité mes frères, je vous le dis: Google Analytics est si détaillé que l' épluchage des statistiques me prend tout mon temps disponible.
  • La mise à jour du blog va donc continuer son bonhomme de chemin, au gré de mes envies, de mes disponibilités, et de mon taux de motivation.


Tada et Pan (dans l'ordre, mais sans rapport).

Tada!
  • L'article sur Freeglut et cygwin va être intégré dans la documentation officielle du projet Freeglut, après traduction bien sûr.


Pan!
  • Par ailleurs, je vous en prie: cessez de remplir les commentaires avec des fécilications si élogieuses qu'elles en deviennent impubliables.
    • Quand de plus, elles se trouvent associées à un site web sans aucun rapport, vous comprendrez que je tire à vue.
    • Les vrais commentaires sont par contre les bienvenus.