Motivation des troupes

Ce que l'on voudrait avoir

muffins in the coffin


Considérations esthétiques (non dénuées d'intérêt)

Notez la forme parfaitement ridicule du moule à muffins.

Cependant, la gente féminine est très sensible à ce genre de détails, et vous gagnez automatiquement un niveau en cas d'utilisation de cet artéfact.


Les ingrédients du muffin parfait

En plus de vos dix doigts et des ustensiles ménagers usuels, il vous faudra:

  • 65 gr. de raisins secs.
  • 60 gr. de chocolat à débiter en pépites.
  • 45 gr. de beurre.
  • 70 gr. de sucre en poudre.
  • 30 cl de lait.
  • 250 gr. de farine.
  • 1 œuf.
  • 1 sachet de sucre vanillé.
  • 1 sachet de levure chimique (ou du bicarbonate, c'est la même chose).
  • 1 pincée de sel.


Algorithme muffinesque

Trempage des raisins

Pesez 65 grammes de raisins secs dans un bol.

Faites chauffer de l'eau. Une fois qu'elle commence à frémir, versez la sur les raisins secs et laissez tremper une vingtaine de minutes.


Saladier: première partie

Versez dans un saladier 250 grammes de farine.

Ajoutez 70 grammes de sucre en poudre.

Ajoutez sans plus attendre le sachet de sucre vanillé, et le bicarbonate (ou la levure chimique, quel que soit le nom que vous lui donnez).

Terminez par une magistrale et indispensable pincée de sel, puis mélangez le tout d'une main qui ne faiblira pas.


Le début du débit

Voici venu le moment de découper vos carrés de chocolat noir.

C'est plus pénible que d'utiliser des pépites de chocolat, mais bien meilleur.

Pour ma part, je découpe mes carrés en neuf, voire douze morceaux. Ceci dépendra de la taille de vos carrés et du degré d'affutage de votre couteau et de vos réflexes.


Le beurre, et l'agent du beurre

Faites fondre les 45 grammes de beurre dans une casserole.

Retirez la casserole du feu, et ajoutez un œuf. Mélangez vigoureusement, jusqu'à agglomération satisfaisante.

Ajoutez les 30 cl de lait, et recommencez à mélanger.

Vous pouvez utiliser un fouet électrique, instrument méprisé par les vrais cuisiniers (c'est à dire, ceux qui disposent d'une armée de commis réduits en esclavage, à qui sont confiées ce genre de tâches dégradantes).


L'air du versé

Versez le contenu de la casserole dans le saladier. Mélangez sommairement.

Égouttez les raisins secs, et ajoutez les dans le saladier.

Ajoutez les morceaux de chocolat.

Fouettez le tout au fouet électrique, ou sollicitez votre marmiton pour une nouvelle séance éprouvante (n'hésitez pas à le tancer au moindre grumeau, preuve de votre appartenance à la caste des Vrais Cuisiniers).


Tout le monde dans son moule

Versez le contenu du saladier dans des moules silicones fantaisie, ou plus prosaiquement dans deux moules à cakes.

Si vous utilisez de petits moules, ne dépassez pas les trois-quarts de leur hauteur lors du remplissage.


Suite logique

Cuisez 25 minutes dans une four à 180 degrés.

Laissez ensuite les muffins 5 minutes dans le four éteint.



Sachez apprécier et consommer…

…et consommer à votre guise. C'est pas la médecine du travail ici.

Ces muffins se dégustent sans façons, mais sachez que l'auteur avoue une préférence pour une dégustation accompagnée d'un café maison. Il est inutile de préciser aux gourmets qui me lisent que je parle évidemment d'un vrai Arabica, et non pas de capsules au contenu douteux.

Trève de discours : votre invitée ne devrait plus tarder, et vous n'avez même pas commencé à réunir les ingrédients !


prêts pour votre invitée